Entretien avec Morihiro SAITO Sensei

Arts et Combats, numéro 30 - Juin 1996.
Cet entretien a été reproduit ici avec l'aimable autorisation de Monsieur Jean Paoli - Arts et Combats.
© Jean Paoli - Arts et Combats.


Morihiro SAITO Sensei C'est à Iwama que Maître Morihei Ueshiba a parachevé son art. Ces années passées dans ce petit village de la préfecture d'Ibaraki s'avérèrent décisives dans l'achèvement de l'Aïkido défini par O-Sensei. Témoin privilégié de cette époque, puisqu'il fût le disciple très proche du fondateur pendant vingt trois ans, Morihiro Saito Sensei a bien voulu répondre à nos questions. Daniel Toutain, élève de Maître Saito, a réalisé cette interview pour la revue "Arts et Combats" lors de l'un de ses séjours à Iwama.

1. Pendant combien d'années Maître Ueshiba a enseigné à Iwama ?
2. O-Sensei avait-il beaucoup d'élèves à Iwama ?
3. Quelles furent les modifications que O-Sensei apporta à son Aïkido à Iwama ?
4. Quel était le fondement de l'enseignement de O-Sensei à Iwama ?
5. Quelle importance O-Sensei accordait-il aux techniques d'armes ?
6. Quel est le sens des Kata enseignés par O-Sensei ?
7. Que signifie la pratique du "Kihon" et du "Ki No Nagare" ?
8. Est-ce que O-Sensei se déplaçait pour enseigner dans d'autres Dojo ?
9. L'enseignement dispensé lors de ces déplacements était-il différent de celui donné à Iwama ?
10. Que représentait le Dojo d'Iwama pour Maître Ueshiba ?

1.Arts et Combats : Saito Sensei, vous avez vécu de nombreuses années auprès de O-Sensei à Iwama. Ces années constituent la période clé du développement de l'Aïkido, pourriez-vous nous indiquer pendant combien d'années Maître Ueshiba a enseigné à Iwama ?
Saito Sensei
: O-Sensei a commencé à enseigner à Iwama à la fin de la 2eme guerre mondiale et a continué à y donner des cours jusqu'à sa mort en 1969. En fait, il a donné son dernier cours à l'Université d'Ibaraki le 1er Février 1969.

2.A&C : O-Sensei avait-il beaucoup d'élèves à Iwama ?
Saito Sensei
: Non, dans ce temps-là il n'y avait pas beaucoup de pratiquants à Iwama. Cependant les élèves de O-Sensei venait de tout le Japon, d'endroits aussi éloignés que Kyushu, Akita et Osaka. Ils sont devenus des professeurs renommés comme Koichi Tohei Sensei et Tadashi Abe Sensei.

3.A&C : Quelles furent les modifications essentielles que O-Sensei apporta à son Aïkido pendant ces années ?
Saito Sensei
: O-Sensei changea beaucoup de choses. Il adapta les techniques anciennes pour les rendre plus rationnelles. Il donna également la priorité à la relation entre les techniques de Ken, de Jo et les techniques à mains nues. A cette époque, O-Sensei dit avoir enfin créé l'Aïkido qu'il avait toujours souhaité réaliser.

4.A&C : Quel était le fondement de l'enseignement de O-Sensei à Iwama ?
Saito Sensei
: O-Sensei maîtrisait plusieurs sortes de techniques qu'il avait apprises des anciennes écoles de Jujitsu et des arts martiaux traditionnels japonais. Il prit les principaux éléments de ces arts, classifia les techniques et accomplit l'art martial dont il avait toujours rêvé.

5.A&C : Quelle importance O-Sensei accordait-il aux techniques d'armes qu'il enseignait à Iwama ?
Saito Sensei
: O-Sensei disait que les techniques d'armes sont identiques à celles du Taijutsu (mains nues). La forme et les mouvements sont les mêmes. En Aïkido, les mouvements ne changent pas, que l'on tienne une arme ou non.

6.A&C : Sensei, pourriez-vous indiquer aux lecteurs d'Arts et Combats quel est le sens des Kata enseignés par O-Sensei ?
Saito Sensei
: Tout ce qui est utilisé dans les Kata est basé sur la logique de l'Aïkido. L'Aïkido a été conçu d'après l'union du Ken, du Jo et du Taijutsu. Si l'on enlève un seul de ces éléments, l'Aïkido que l'on obtient est incomplet. Tant que l'on suit les enseignements de base de O-Sensei, il n'y a pas de problème.

7.A&C : Saito Sensei, en préservant fidèlement ces enseignements de O-Sensei, vous insistez beaucoup sur la pratique du "Kihon" et du "Ki No Nagare". Pourriez-vous nous parler de ces deux aspects de la pratique de l'Aïkido ?
Saito Sensei
: Dans le "Kihon", s'il s'agit d'une saisie, il ne faut commencer à exécuter la technique qu'après avoir laissé le partenaire saisir fermement . Toutes les techniques de base doivent être pratiquées lentement, sincèrement et avec précision. "Ki No Nagare" est la progression logique du "Kihon". Ainsi, toujours dans le cas d'une saisie, la technique doit être initiée avant que le partenaire ne saisisse solidement. En exécutant la technique, il est primordial de faire des mouvements fluides.

8.A&C : Est-ce que O-Sensei se déplaçait pour enseigner dans d'autres Dojo ?
Saito Sensei
: Oui, O-Sensei se rendait dans d'autres Dojo, y compris le Hombu Dojo de Tokyo et un Dojo du district de Kansai.

9.A&C : L'enseignement dispensé par O-Sensei lors de ces déplacements était-il différent de celui qu'il donnait à Iwama ?
Saito Sensei
: Son enseignement n'était pas différent lorsqu'il allait dans d'autres Dojo. Cependant, à Iwama, il disposait de temps pour rectifier les erreurs de ses disciples. Quand O-Sensei voyageait pour enseigner, il effectuait des séjours très courts, de l'ordre de trois jours. C'est pourquoi il ne pouvait montrer la plupart des techniques qu'une seule fois et n'avait pas la possibilité de bien corriger les élèves. Ceux-ci ne pouvaient pas apprendre les techniques complètement. Il serait impossible à quiconque d'apprendre des techniques en si peu de temps ! Mais pour répondre à la question, l'enseignement de O-Sensei était exactement le même.

10.A&C : Sensei, que représentait le Dojo d'Iwama pour Maître Ueshiba ?
Saito Sensei
: Le Dojo d'Iwama est l'endroit où O-Sensei poursuivait son entraînement en Aïkido. O-Sensei a construit l'Aïki Jinja (temple dédié à l'Aïkido) en face du Dojo. C'est là qu'il se consacra à la prière et à l'étude de la voie de l'Aïkido.
Me SAITO avec O-Sensei
O-Sensei et le jeune Morihiro Saito,
lors de l'entraînement matinal avec le Ken à Iwama.