Le Dojo d'Iwama

Kamisama - Aiki Dojo Iwama Dès 1942 Maître Morihei UESHIBA se fixa à Iwama, petit village situé à 100 km au Nord Est de Tokyo, où il fit construire son Dojo et un sanctuaire dédié à l'Aïkido (Aiki Jinja). II put s'investir totalement dans l'entraînement et la méditation pour perfectionner encore son art martial. C'est là qu'il utilisa pour la première fois le nom "Aïkido" et qu'il commença à approfondir l'étude du sabre et du bâton (aiki ken et aiki jo). II considérait en effet comme fondamental de connaître le maniement de ces armes pour effectuer correctement les techniques à mains nues. En fait, il estimait que le programme complet de l'Aïkido incluait à la fois la pratique avec armes (buki waza) et la pratique à mains nues (taijutsu).

Aiki Dojo d'Iwama Pendant ces années passées à Iwama le fondateur définit également le concept de takemusu aiki qui correspond, au stade d'expert, à l'exécution spontanée d'une infinité de techniques adaptées à la situation du moment. Ainsi, l'Aïkido traditionnel de Maître UESHIBA renferme dans son essence une très grande modernité.

O Sensei et SAITO Sensei (Photo Aiki News) L'élaboration de l'Aïkido se fit à Iwama. Durant toute cette période O Sensei Morihei UESHIBA eut un élève qui allait devenir l'un de ses plus proches disciples et, à bien des égards, son successeur technique : Morihiro SAITO, qui a aujourd'hui la charge de son Dojo et la garde de l'Aïki Jinja.